Foto: Ojeda, CC BY-SA 3.0

Partout où des personnes vivent ensemble, il y a des familles. Dans toutes les cultures la famille est le noyau le plus important de la société. Dans la famille, les personnes sont là les unes pour les autres. Les parents s'occupent de leurs enfants, frères et sœurs grandissent ensemble et il y a d'autres proches tels que grands-parents, oncles, tantes, cousins, cousines.

Famille en Allemagne

En Allemagne, la « famille » est généralement composée d’un père, d’une mère et des enfants. Même s’il y a de bonnes relations avec les grands-parents, ceux-ci ne vivent généralement pas dans le même foyer. Les relations avec les autres membres de la famille peuvent être plus ou moins fortes, et varie d’une famille à l’autre. La tendance vers des petits foyers familiaux s’est développée en Allemagne vers le 19ème siècle. Dû à l’industrialisation croissante, de plus en plus de familles vivent dans de petits appartements en villes et sont économiquement indépendantes de leurs proches.

En Allemagne, la famille est particulièrement protégée, par exemple par l’article 6 de la constitution allemande. Cette protection spéciale lui donne une grande importance, et est basée sur un point de vue biblique du mariage et de la famille. Selon l’institution biblique, le mariage est un lien entre un homme et une femme. L’idée du mariage vient de Dieu lui-même.

La famille se transforme

La définition de la famille en Allemagne évolue d’une conception traditionnelle en tant que communauté de père, mère et enfants, vers un sens plus large en tant que communauté dans laquelle différentes générations prennent des responsabilités les uns pour les autres. Il peut s’agir de « familles recomposées », de parents célibataires ou de couples de même sexe ayant des enfants d’une relation antérieure. Ces relations sont officiellement reconnues par l’État.

Beaucoup de ces formes modernes de famille ne sont plus conformes à ce que dit la Bible à propos de la façon de vivre ensemble. Même si l’on rejette personnellement certaines formes inhabituelles de famille, il est important de respecter les personnes qui ont une conviction différente. Cela fait partie de la liberté qu’offre par la démocratie en Allemagne.

Défis pour la famille

Foto: Wavebreak Media, 123rf.de

Même si la plupart des Allemands aspirent à une vie en couple et à une famille heureuse, il n’est pas évident que cela réussisse toujours. Malheureusement, beaucoup de couples se séparent. D’autres vivent ensemble sans se marier. Souvent, on parle en Allemagne, d’un « partenaire pour une période de vie », donc d’une liaison temporaire. Les conséquences de ce manque de fiabilité retombent sur les enfants, qui souffrent à cause de la séparation de leurs parents, ainsi que sur des mères ou des pères isolés, qui souvent n’ont pas la vie facile.

La famille doit être un lieu de confiance et de sécurité. Cela nécessite un respect mutuel et une prise de conscience des besoins de l’autre. Dans le cas contraire, il peut y avoir des conflits qui mettent la famille en danger. L’état en Allemagne interviendra si ces conflits aboutissent à la violence. Le recours à la violence, au sein de la famille, même entre conjoints est interdit et punissable. Il est aussi possible, qu’en cas d’abus, des amis ou des voisins alertent les autorités.

La vie de famille en Allemagne

Foto: Volodymyr Vorona, 123rf.de

La plupart des Allemands vivent dans de petites familles ou dans des ménages à un parent. Une maison privée est le rêve de nombreuses familles allemandes. En revanche, dans les zones rurales, il est encore usuel de trouver de grandes familles avec plusieurs générations vivant sous un même toit.
Dans beaucoup de familles, les deux conjoints travaillent. Cela est dû, d’une part, au fait qu’un revenu plus élevé contribue à accroître le niveau de vie. Par ailleurs, de nombreuses familles ont besoin d’un deuxième revenu pour financièrement joindre les deux bouts. En Allemagne il est courant et même obligatoire que le mari aide dans le ménage, par exemple laver la vaisselle, passer l’aspirateur, sortir les ordures ou autres tâches.

Les époux ont généralement des relations très étroites et intimes. Le conjoint est le conseiller le plus importante quand il s’agit de prendre des décisions pour la famille. Le conjoint a une plus grande importance que par exemple, les propres frères et sœurs ou même les parents. Ce principe est aussi encore une foi biblique. La Bible dit qu’un homme doit quitter son père et sa mère pour ne faire qu’un avec sa femme. Ensemble ils fonderont un une nouvelle famille qui ne dépendra plus de ses parents. Cette indépendance ne lui permettra pas de négliger ses parents au contraire il doit les honorer et les respecter.

L’espérance de vie a augmenté ces dernières années en Allemagne, c.a.d. les gens deviennent de plus en plus vieux. Cela ne reste pas sans conséquences, il y a de plus en plus de personnes âgées qui ont besoin de soins. Beaucoup de membres de famille prennent soin de leurs parents à la maison. D’autres personnes âgées sont soignées dans des maisons de retraite ou des foyers de soins.
Ces établissements sont une alternative importante, surtout s’il n’y a pas de parents proches ou s’il est impossible de fournir des soins à domicile. Du point de vue législatif et aussi biblique, les parents sont responsables pour leurs enfants et plus tard, les enfants pour leurs parents. Dépendamment de la situation de vie, les deux ont des responsabilités mutuelles.

Comment les Allemands éduquent leurs enfants ?

Une chose importante pour des parents allemands est d’éduquer leurs enfants pour qu’ils deviennent indépendants. Les filles et les garçons ont la même valeur en Allemagne. Les parents recherchent des possibilités d’éducation optimales aussi bien pour leurs garçons que pour leurs filles, les deux ont les mêmes droits et les mêmes possibilités.
Les parents entourent leurs enfants avec amour et respect. Les punitions d’enfants sous forme de violence physique ou mentale sont interdites par la loi en Allemagne.

Souvent, les parents soutiennent leurs enfants dans l’enseignement scolaire par un engagement personnel, par exemple en les aidant pour les devoirs. Ils facilitent également leurs enfants à participer á des activités supplémentaires en les menant dans des clubs de sport et de musique ou dans des communautés chrétiennes. Cela permet aux enfants de ne pas être seulement promus dans certains domaines, mais également de les faire apprendre la vie de communauté en jouant et en batifolant, afin de développer leurs compétences sociales. Tous ces groupes accueillent également des enfants d’autres pays, quelle que soit leur appartenance religieuse.

Téléchargement

Ce texte peut être téléchargé en version PDF :

Share this page

Share on FacebookShare on TwitterShare on Whatsapp

Ihr Browser ist stark veraltet

Bitte aktualisieren Sie Ihren Browser!